Terre habitée

cropped-dscn0449.jpg

Terres habitées

La terre, élément nécessaire à la culture, à la construction et à la création a toujours été pour moi une ressource, un matériau permettant une approche sensible de la notion de cocon, de carapace et d’habitat.

L’habitat comme matrice, comme lieu de vie mais aussi plus symboliquement comme paroi, deuxième peau que l’on travaille, que l’on façonne et décore.

Ces structures protectrices, enveloppantes sont considérées comme prolongement du corps, comme métaphore de la peau. Formes anthropomorphes, espaces primitifs, abris aux contours rassurants…

Ces sculptures sont élaborées, édifiées telle une aventure onirique. Elles semblent sortir du sol, comme construites par la terre elle-même. Elles sont alors figées par la flamme et l’enfumage.

Ces formes organiques se refusent d’être parallèles ou alignées, tout révèle au regard une orientation profondément naturelle.

 

détails enfumage

détail enfumage

Publicités